Cybersécurité PME, TPE, grands groupes : tous concernés

La vitesse vertigineuse de la numérisation dans le monde des affaires va de pair avec une sophistication croissante des cyberattaques dont l’objectif premier est simple : accéder aux informations sensibles des utilisateurs et des entreprises. Leur motivation ? Altérer ou détruire ces mêmes informations pour extorquer de l’argent. En connaissance de cause, les entreprises font, de la cybersécurité, une préoccupation majeure, indépendamment de leur taille. Cybersécurité PME, TPE, grands groupes : toutes les entreprises sont concernées.

Bilan des cybermenaces en 2022

Dans son panorama de la cybermenace en 2022, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) publie un constat : malgré le conflit russo-ukrainien, les tendances de la menace identifiées en 2021 se sont confirmées en 2022. L’année passée, les attaquants ont été de plus en plus nombreux à vouloir obtenir des accès discrets et pérennes aux réseaux de leurs victimes, ciblant des équipements périphériques et des entités moins bien protégées telles que les prestataires, fournisseurs, sous-traitants et organismes de tutelle.

Sans aucun état d’âme, les pirates qui visent les systèmes étatiques et privés s’inspirent des méthodes cybercriminelles, utilisant des rançongiciels à des fins de déstabilisation dans le cadre d’opération de sabotage informatique. L’appât du gain financier, l’espionnage et l’intimidation restent, au titre du rapport de l’ANSSI, les principaux objectifs des attaquants.

Quelles entreprises ont été touchées par la cybercriminalité en 2022 ?

Les TPE, PME et ETI, les collectivités territoriales et les établissements publics de santé ont été victimes des rançongiciels. Autant dire que, en 2022, aucune entreprise privée ni publique n’a été véritablement épargnée par la cybercriminalité.

Pour arriver à leurs fins, les attaquants ont misé sur les faiblesses dans la sécurisation des données et les usages numériques non maîtrisés, au même titre que le recours au Cloud et l’externalisation de services auprès d’entreprises de services numériques. Plus vulnérables que les autres, les organisations qui n’appliquent pas à temps les correctifs sur les vulnérabilités découvertes, laissent le champ libre aux attaquants pour les exploiter.

Quelques chiffres supplémentaires

Si le rapport de l’ANSSI est déjà édifiant, les chiffres relevés à l’échelle mondiale sont, pour le moins, inquiétants :

  • On estime à 1 million le nombre de nouvelles menaces de logiciels malveillants par jour
  • Les appareils de domotique offrent davantage de points d’accès aux cyberattaquants, augmentant la vulnérabilité des utilisateurs
  • Avec la 5G, tous les réseaux, systèmes, objets et capteurs seront connectés, ouvrant la voie aux attaques numériques dans des domaines émergents tels que les voitures autonomes, la télémédecine, mais aussi l’industrie, l’énergie et la banque.

Aujourd’hui, les ransomwares, les malwares, l’ingénierie sociale, les attaques DDoS et l’injection de SQL sont autant de risques qui pèsent sur les entreprises. Bien évidemment, les systèmes de sécurité classiques ne suffisent plus à répondre à ces défis et de nouvelles mesures de sécurité s’imposent.

Les menaces courantes de cybersécurité PME, TPE et grands groupes

Polymorphes et insidieuses, les cyberattaques prennent de nombreuses formes. Souvent, elles sont conçues pour cibler des entreprises spécifiques. Voici quelques-unes des menaces de cybersécurité les plus courantes :

Les ransomwares

Les ransomwares constituent un type de logiciel malveillant qui bloque l’accès aux fichiers ou au système informatique jusqu’à ce qu’une rançon soit payée. Le paiement de la rançon ne garantit pas que les fichiers seront récupérés ou le système restauré.

Le malware

Il s’agit d’un type de logiciel malveillant permettant d’obtenir un accès non autorisé ou de causer des dommages à un ordinateur. Les malwares les plus connus sont les virus, les chevaux de Troie et les logiciels espions.

L’ingénierie sociale

L’ingénierie sociale est une tactique que les hackers utilisent pour inciter les entreprises à révéler des informations sensibles. Ils peuvent solliciter un paiement ou accéder aux données confidentielles en se faisant passer pour une personne ou une entreprise de confiance.

Les attaques DDoS

Les attaques DDoS inondent les serveurs ou les réseaux avec du trafic, provoquant une coupure nette. Ces attaques peuvent être particulièrement préjudiciables pour les entreprises qui dépendent fortement de leur site web.

L’injection de SQL

L’injection de SQL est une technique couramment utilisée pour forcer les serveurs à exécuter des codes qui révèlent des données sensibles. Il s’agit, pour les attaquants, de repérer et d’exploiter une faille de sécurité dans une application web pour y insérer des requêtes SQL non autorisées. Ces dernières se chargent ensuite d’extraire des données confidentielles émanant de la base de données de l’application.

Quels risques pèsent sur les entreprises en matière de sécurité informatique ?

Comme évoqué plus haut, les risques de cybersécurité n’épargnent aucune entreprise. Le scénario catastrophe ? Une disparition pure et simple de l’entreprise, car, il faut le savoir, une attaque réussie peut conduire à une perte de données, à une interruption de service, à une violation de la confidentialité, ou à une perte financière importante.

Pour éviter cela, les entreprises doivent anticiper les menaces, absorber les impacts, et réagir rapidement et de manière flexible pour assurer la continuité de leurs activités. Les technologies intelligentes, dont l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique, sont autant de solutions efficaces pour renforcer les défenses des systèmes d’information et minimiser les risques.

L’intelligence artificielle au service de la cybersécurité des PME, TPE et grands groupes

L’IA s’impose comme une composante essentielle liée à la sécurité de l’information. Elle peut aussi être utilisée comme arme par les cybercriminels. Les menaces liées à l’informatique quantique sont également importantes, car cette technologie peut résoudre des problèmes mathématiques nécessitant des puissances de calcul inédites, pouvant rendre obsolètes les mécanismes de chiffrement ou de signature.

D’autres solutions d’analyse en amont

L’analyse comportementale est une solution efficace pour détecter les anomalies et les comportements suspects, tandis que la technologie blockchain peut garantir la sécurité et la confidentialité des transactions.

En outre, il appartient aux entreprises d’innover et d’adopter une approche proactive en matière de cybersécurité pour se protéger efficacement contre les cyberattaques et minimiser les risques.

SYLink, une solution de cybersécurité pour les PME, TPE et grands groupes

SYLink est une solution de cybersécurité innovante, rapide à mettre en œuvre et immédiatement opérationnelle. Au service des entreprises de toutes tailles, elle est robuste, efficace et intelligente. Elle permet de sécuriser les réseaux, les données et les objets connectés. Elle bloque les cyberattaques et les tentatives malveillantes en temps réel.

SYLink s’adresse à un large panel d’entreprises et d’organisations, de l’industrie aux établissements de santé en passant par les cabinets comptables, les banques et les communautés de communes. Parmi les éléments protégés :

  • Les automates des chaînes de production
  • Les outils de traçabilité
  • Les paiements et caisses
  • La propriété intellectuelle
  • Les plans
  • Les maquettes
  • Les projets
  • La R&D
  • Les services de surveillance
  • Les transactions et les données clients
  • Les dossiers patients
  • Les accès sécurisés
  • Etc.

SYLink analyse en temps réel les risques informatiques et bloque les tentatives malveillantes. Elle est dotée d’une intelligence artificielle basée sur un algorithme complexe d’apprentissage intelligent. La SYLink Box apprend les habitudes de votre réseau afin d’offrir une protection maximale sans jamais interférer dans les opérations. En continu, elle scrute, analyse, détecte et vous alerte en cas de danger.

SYLink est une solution globale clé en main, validée par les institutions de haut niveau, dont la Défense nationale française. Elle est accessible avec des coûts abordables, sans aucuns frais d’installation ni de maintenance.

Installer SYLink se fait simplement et les mises à jour sont aisées également. La solution de cybersécurité est dotée de technologies de pointe qui allient intelligence artificielle et automatisation pour surveiller et sécuriser vos équipements en wifi ou câblés.

Découvrez SYLink en un seul clic.