Que faire en cas d’inondation dans son domicile ?

L’inondation est probablement l’un des pires cauchemars des propriétaires ou des locataires de biens immobiliers. Pourtant, on recense 17 millions de Français vivant dans une zone potentiellement inondable. L’eau peut faire de gros dégâts et traumatise les personnes qui ont vécu un tel sinistre. Sur le moment, la victime ne sait pas toujours comment agir… NS Security vous propose quelques conseils quant à la marche à suivre en cas d’inondation dans son domicile.

 

Sauver le maximum !

Dans un premier temps, si l’on n’a pas pu sortir du logement lorsque l’inondation s’est déclarée, il est important de rester à l’étage le plus haut de son habitation en attendant les secours et les consignes des autorités.

Dès que la maison commence à être inondée, certains gestes s’imposent. Il est notamment indispensable de couper le gaz et l’électricité. Les appareils électriques doivent être débranchés, au moins dans la pièce inondée. En effet, l’eau peut s’infiltrer dans les prises et un incendie peut venir empirer la situation.

Si l’inondation est maîtrisable, il est souhaitable d’essayer d’évacuer l’eau de son habitation en la repoussant vers l’extérieur à l’aide d’une pelle, d’une raclette ou de tout ce qui se trouve sous la main. L’objectif est de faire partir l’eau et de nettoyer la boue qui en découle.

Une fois que le plus gros de l’eau est sortie, il faut penser à trier les objets qui ont été touchés. Selon l’étendue de l’inondation, certains objets devront être jetés, mais dans tous les cas, il convient de bien aérer le logement pour qu’il puisse sécher et que l’humidité ne reste pas à l’intérieur.

Pendant le processus de nettoyage qui suit une inondation, il faut envisager la possibilité que l’eau puisse contenir des produits chimiques. Dans ce cas, il est essentiel de se protéger la peau avec des bottes, des gants et, selon les cas, des vêtements de protection.

 

Signaler une inondation dans son domicile

Des photographies peuvent ou doivent être prises pour prouver son sinistre auprès des assureurs et des autorités compétentes. Il ne faut pas hésiter à prendre des vidéos pour montrer l’étendue des dégâts causés par l’inondation.

 

Toute victime d’une inondation a 5 jours pour prévenir son assureur. Le délai peut être allongé à 10 jours si l’état de catastrophe naturelle est reconnu par l’État.

L’assureur vérifie tout d’abord que la victime d’une inondation est couverte dans son contrat pour les catastrophes naturelles. Si tel est le cas, une procédure d’indemnisation est ouverte. L’assurance peut décider d’envoyer un expert sur les lieux pour constater les dégâts et lancer les travaux de gros œuvres.

Il est intéressant de savoir que la mairie de la commune a le pouvoir de mettre en place une aide financière pour aider les victimes d’inondations à faire face aux dépenses. Si les dégâts sont trop importants et qu’il y a un risque pour l’habitant, la mairie peut décider de le reloger temporairement.

L’avenir du logement, quant à lui, dépend généralement de la rapidité à sécher l’intérieur. Les fenêtres doivent rester ouvertes le plus longtemps possible, pour éviter que les moisissures ne s’installent et que les bactéries prolifèrent. Des professionnels peuvent éventuellement aider à nettoyer et sécher la maison après une inondation.

 

Une inondation dans son domicile est toujours un événement compliqué à vivre, voire traumatisant. Saviez-vous qu’il existe des systèmes de sécurité intelligents, capables de détecter une inondation bien avant qu’il soit trop tard ? Contactez NS Security pour découvrir des solutions adaptées à votre logement et protégez vos proches et biens personnels.