Techniques de vol à l’étalage les plus courantes

Commerces de proximité, chaînes de supermarchés ou détaillants haut de gamme situés en centre-ville : les commerces ne sont pas à l’abri du vol à l’étalage. Les distributeurs affichent un chiffre de 49 milliards d’euros de manque à gagner (source : Retail Security Europe 2019). Les infractions sont commises par les « clients », mais également par le personnel ! Par pudeur, le vol en magasin est également appelé « démarque inconnue ». Comment les personnes mal intentionnées d’y prennent-elles ? Voici la liste des techniques de vol à l’étalage les plus courantes.

Démarque inconnue : les produits les plus volés en France

D’une manière générale, ce sont les grands magasins qui sont les premières victimes du vol à l’étalage. Ils accusent ainsi des pertes montant à 1,20% de leur chiffre d’affaires, imputables au seul vol en magasin. Viennent ensuite les hypermarchés (1,12% de pertes dues au vol), puis les commerces de produits électroniques (0,74%).
Si l’on s’intéresse aux produits les plus convoités par les voleurs, les sacs à main, les lunettes de soleil, les bijoux et les parfums arrivent en pole position. Autrement dit, les produits à forte valeur, facilement revendables.
En cause du vol à l’étalage, on pourrait penser que la baisse du pouvoir d’achat fait partie des motivations des voleurs. Or, il n’en est rien puisque le vol à l’étalage fait désormais l’objet d’une véritable professionnalisation.
Par ailleurs, il existe également une saisonnalité du vol à l’étalage ! Ainsi, c’est en hiver que les commerces connaissent les pertes les plus importantes. Près de la moitié des vols ont en effet lieu au cours des fêtes de fin d’année.

Vol à l’étalage par dissimulation de produits

L’une des techniques de vol à l’étalage les plus courantes pour soustraire des marchandises d’un magasin consiste à dissimuler des articles dans ses vêtements, son sac à main, son sac à dos, la poussette du bébé, le parapluie et tout autre objet personnel pouvant être utilisés à ces fins.
Les voleurs à l’étalage peuvent également dissimuler un produit dans l’emballage d’un autre article afin de n’être facturés que pour un seul. Généralement, les hôtesses de caisse sont sensibilisées à ces pratiques et contrôlent les contenants… mais les malfrats font parfois preuve de créativité…

Sortir en marchant

Prendre un produit, puis sortir en marchant, tout simplement. Aussi osé que cela puisse paraître, cette technique est utilisée par les voleurs à l’étalage !
C’est ainsi que la technique de vol consiste à sortir du magasin, produit en main, sans faire mine de quoi que ce soit.

Utiliser un sac en métal

Les voleurs à l’étalage s’équipent parfois de sacs doublés de métal afin d’empêcher les étiquettes de sécurité de déclencher les systèmes d’alarme. Les membres du personnel de sécurité sont généralement formés à ces pratiques et se montrent vigilants. Dans bon nombre de commerces, il n’est tout simplement pas possible d’entrer avec son propre sac.

Changer l’étiquette

Ni vu, ni connu, un produit change d’étiquette et… de prix. Ainsi, un mascara haut de gamme prendra l’étiquette d’un produit similaire, bien moins cher, et le client mal intentionné paiera le prix qui lui est demandé à la caisse.
Le changement d’étiquette est une pratique courante qui occasionne un manque à gagner considérable, notamment dans les commerces d’alimentation et d’objets courants.

Si le vol en magasin impacte sur le résultat des commerces, quelle que soit leur taille, il entraîne également des répercussions sur le sentiment de sécurité des clients et du personnel. Pour optimiser la sécurité de votre magasin, contactez NS Security et, ensemble, découvrons les solutions de sécurité les plus adaptées à vos